Que fait Dieu lorsqu’il s’ennuie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le cycle des fleurs est infini....contrairement à toi... [100 %]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alice Suzuran
Queen - Doll Crankavatar


Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2012

Informations importantes
Race:
Clan : Judgement
Grade : Second Bras Droit

MessageSujet: Le cycle des fleurs est infini....contrairement à toi... [100 %] Lun 2 Jan - 18:22

SUZURAN ALICE

‘ Le cycle des fleurs est infini....contrairement à toi... ‘



IDENTITY

    NOM : Suzuran
    PRÉNOM : Alice
    ÂGE : 70 ans minimum
    NATIONALITÉ : Inconnue
    RACE : Doll
    GROUPE : Judgement
    GRADE : Haut gradée, considérée comme le deuxième bras droit de Judgement.
    ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
    POUVOIR : En plus de sa jeunesse éternelle, Alice peut contrôler les dimensions, en gros, elle peut apparaître et disparaître comme bon lui semble. Une rumeur dit qu'elle peut aller et partir de Jinsei quand elle veut.


Tu es comment ?


- Une petite fille se contemple dans une glace, un sourire bizarre au visage...-

Ne mens pas, je sais très bien que j’ai l’air inoffensif avec ma petite bouille d’ange, avec mon sourire joyeux, mes manières puériles. Qui ne tomberaient pas dans mon jeu ?

Faisons ça dans les détails, je ne suis pas bien grande, ne dépassant même pas le un mètre cinquante pour un poids inconnu, non mais vraiment, quel toupet, tu trouves que demander le poids à une femme est normal ? Tu n’as aucunes manières ! Enfin, je laisse passer ça pour cette fois, mais la prochaine demande de ce genre et tu verras de quel bois je me chauffe.

Enfin, je sais pas ce que tu en penses, mais moi perso, je trouve que le physique ne sert à rien, moi franchement, je n’ai jamais choisi comment je serais maintenant, mais bon, mon créateur avait de bons goûts, tu ne trouves pas ? Non ? – Le bruit d’une claque résonna dans la pièce- Rohh, mais vraiment, tu es impoli !

Mon physique moi, de toute façon j’y fais pas très très gaffe, je m’en fiche un peu beaucoup, d’ailleurs, je déteste tout ce qui n’est pas naturel, comme le rouge à lèvres, le crayon pour les yeux, le vernis à oncles, c’est inutile toutes ses choses. –La fillette s’approcha du jeune homme lui tenant compagnie, s’asseyant sur ses genoux, jouant avec une mèche de ses cheveux bleus- Puis, j’en ai pas besoin, je suis bien assez mignonne sans...

Dis, comment tu trouves mes cheveux bleus ? Lorsque j’étais jeune, ils étaient très longs, mais j’en avais marre alors je les ai coupés, mais ça va bien avec mes yeux vairons, avec mon œil bleu et mon œil rouge, non ? –Elle se mit à rire- Je sais que tu fondes devant mon physique, je sais que je suis à croquée ! – Le jeune homme rougit en sentant les lèvres de la jeune fille contre les siennes, pour les retirer quelques secondes après- Muh, tu es tout rouge mon grand... Tu es si mignon lorsque tu rougis, mais pas autant que moi...

Après ma petite bouille d’ange... –elle se leva, tournant sur elle-même pour faire voler sa robe- il y a mon joli corps, bon d’accord, contrairement à d’autres nunuches en silicones, moi je suis plate, mais quand c’est plate, c’est la vérité, mais bon, on s’en fout un peu, non ? Quoi comment ça non, toi tu aimes bien les femmes formées ? Bah écoute, faut que t’aille te plaindre à mon créateur, lui il m’a créé plate, donc je dois vivre ainsi...mais bon, même sans ses ballons inutiles, je suis tout de même jolie, n’est-ce-pas ? Dire non serait un mensonge...

Puis, j’ai de bons goûts vestimentaires en plus, tu ne trouves pas que ma robe bleue et blanche n’est pas à croquée ? Siii, bien sûr, mon créateur était vraiment fort pour les vêtements, il m’avait créer toute une garde robe, et je l’ai toujours gardé, j’ai pleins de vêtements différents, je peux aussi bien porter un pantalon d’une mini-jupe ou une robe, tout les styles et toutes les couleurs me vont, donc je peux me permettre de porter n’importe quoi...
Mais bon, j’ai aucune mon petit caractère, tu me trouves narcissique ? Tant que ça ? Tu abuses tout de même un peu, non ? Allez allez, laisse moi continuer...

- Elle s’assit sur le lit aux côtés du jeune homme-




I'm a Devil


On me dit souvent que je ne suis qu’une sale gamine, beaucoup trouves que je suis une peste, et toi....comment tu me trouves ?

- Elle leva son regard vers le jeune homme qui ne put s’empêcher de rougir à nouveau, il réfléchit un instant et prit la parole-

« Bah si je peux me permettre de te le dire franchement, oui, tu es une sale gamine, tu ne penses jamais aux conséquences de tes actes et tu fonces toujours dans le tas, tu es puérile et tu cours partout, une véritable pile électrique en gros, mais bon, tu peux te montrer mignonne et calme, riant et jouant simplement comme une fillette de ton âge, mais ces moments là sont rares avec toi, tu devrais être comme ça un souvent. Après, il y a le fait que tu sois perverse, ça fait fuir certains hommes de voir qu’une petite fille comme ça adore quand ça finisse sous la couette, enfin, peu être pas juste là, mais tu es tout de même sadique et tu adores jouer avec les sentiments des gens, faisant croire à certaines que l’homme qu’elle aiment veut finir sa vie avec elle, c’est....c’est méchant, tu devrais arrêter de faire ça aux autres.... » -La fillette se leva, tournant tranquillement autour du lit, silencieuse.- « Mais au fond, tu es quelqu’un de gentil, je suis sûre que tu es attentionnée et que tu peux te montrer très gentille avec les autres, mais donne t’en la peine, tu verras, les humains sont sympathiques et ils te prendront comme l’une des leurs.... » -Ce fut le mot de trop pour la jeune fille, et se retrouva de nouveau devant son compagnon et le dévisagea de ses yeux vairons – Tu dis qu’ils me prendront pour l’une des leurs ? Petit idiot, les humains m’ont toujours détestés... – Elle sorti un couteau suisse, poignardant violemment l’homme à ses côtés, un sourire sadique aux lèvres- Les humains sont faibles et je le sais très bien, c’est pour ça que j’aime les faire souffrir, c’est mon petit côté sadique, mon petit côté de poupée détraquée, oui, autant l’avouer, j’aime tuer, j’aime voir souffrir les gens, j’aime les tourmenter et leurs faire comprendre que je suis supérieure...et ce n’est pas un petit minable comme toi qui va me dicter ce que je dois faire... –Elle retira le couteau du corps de sa victime –toujours vivante- et lécha lentement le sang sur la lame- puis, cette expression de douleur te va à ravir, et les quelques gouttes de sang sur mon doux visage me rende encore plus belle, tout comme le sang sur ma robe, ça me donne un petit côté de psychopathe....

Tu sais tout de moi, et comme toutes les personnes que j’ai rencontrées, tu mourras lentement, et surtout, tu mourras seul....

- Elle se mit à rire, un rire fou et sorti, refermant lentement la porte de la pièce, fixant le jeune homme en posant un doigt sur sa bouche, un sourire rieurs aux coins des lèvres-

Et surtout, chuuut...

- Elle essuya le sang sur sa joue et se mit à marcher en chantonnant légèrement, parlant à voix haute-


Je suis une petite poupée détraquée, et comme tout même non vivant à la base, je suis immortelle, du moins, je possède la jeunesse éternelle, oui, ça peu paraître étrange, mais oui, je garderais une apparence jeune jusqu’à la fin de mes jours, mais bon, je m’en fout de ce pouvoir, pour être franche, je ne vois même pas pourquoi je devrais faire un paragraphe dessus, ce n’est pas utile vu que je n’utilise que des armes, mes armes favorites étant les petits couteaux, que ce soient des poignards ou des couteaux suisses, mais j’aime aussi les armes à feu, mais je reste tout de même dans le classique, comment voudrais vous qu’une petite fille puisse paraître innocente si elle est accompagnée d’une mitraillette ou d’un autre fusil du genre ?

- Elle ouvrit une grande porte et sorti du vieux bâtiment, levant les bras au ciel, un sourire distordu par la folie aux lèvres-

Et puis, j’aime la liberté, j’aime faire ce que je veux, mon souhait le plus cher est d’ailleurs de mourir dans un endroit libre, c’est fou, non ? Lorsque je ne pouvais pas bouger, je rêver de vivre, et maintenant, je rêve de mourir d’une manière bien précise, la vie en même vous rends complètement fou. Par contre, je déteste les contraintes et surtout, je voue une haine folle envers mon créateur, à ce salaud, qui, une fois que j’ai pu vivre toute seule à voulu me tuer, à cet enfoiré qui nous créer, moi et d’autres poupées uniquement pour s’enrichir...oui, je hais ce genre de personne...

- Son sourire disparu, elle baissa la tête en reprit sa route, silencieuse...-



Your Story


/FLASH BACK/
« Wouahh Maman, t’as vu celle là ? Elle est super belle !
- Allons ma chérie, calme toi...
- Maman, achète moi celle là !
- Mais....ma chérie, tu as vu les prix ? Elles sont trop chères... »

Une petite fille restait collé devant une vitrine, une vitrine contenant plusieurs poupées, la petite avait craqué sur une petite poupée blonde vêtue de rose, elle insista pour l’avoir et sa mère fini par céder, lui acheter cette petit poupée, un sourire amusé aux lèvres.

« Vos poupées sont magnifiques Monsieur, félicitations...Dit la mère de la fillette à l’encontre du créateur de ces ‘choses.’
- Merci très chère, je mets tout mon cœur lorsque je les créer...
- En tout cas, je peux vous assuré que si j’étais riche, je les acheter toutes...
- Merci...
- Dites, depuis combien de temps vous travailler dans ce domaine ? »

L’homme se gratta la tête, faisant mine de réfléchir.

« Muuuh, peut être depuis mes dix ans, déjà à l’époque, j’adorais créer des choses et surtout de petites filles, d’ailleurs....Il parti dans son atelier et revint quelques minutes après, une poupée plus grande que les autres dans les mains, un sourire aux lèvres. Voici mon bien le plus précieux, cette poupée est unique en son genre, je la garde depuis longtemps dans mes étagères.
- Oh, elle est vraiment splendide...
»

La poupée en question assez de beaux cheveux bleus et des yeux vairons, vêtue d’une robe bleue et blanche, le gérant de la boutique sera le jouet contre lui, remontant ses petites lunettes sur son nez.

« Cette poupée, c’est un peu comme une partie de moi, j’ai mis beaucoup de temps pour la faire et j’en suis extrêmement fier, même si on voulait me l’échanger contre tout l’or du monde, jamais je ne l’échangerais... »

----

« Tu avais dit ça...tu avais dit que jamais tu ne m’échangerais....tu as mentis, sale enflure...
- Attends, ma chérie, je...
- Ma chérie ? Qui a dit que je t’appartenais ?
- Mais....c’est moi qui t’ai créer ! Sans moi, tu ne serais rien !
- Ohh, vraiment ? »

Le jeune artisan se trouvait coller contre un mur, terrorisé par l’être en face de lui, par une petite fille aux cheveux bleus et aux yeux vairons.

« Alice, je m’excuse ! Je ne voulais pas te tuer ! Je te le jure !
- Menteur ! MENTEUR !
- Alice...je t’en supplie...laisse moi en vie !
- Et pourquoi ça ?
- Bah...parce que je suis celui qui t’a créer, et c’est moi qui t’ai donné vie ainsi !
- Ouais, et alors, c’est pas une raison valable pour moi ça... »

La dite Alice soupira, s’approchant dangereusement de son ‘créateur’, un couteau à la main, un sourire distordu par la folie aux coins des lèvres.

« Franchement, tu crois que je vais te laisser en vie ? »

Un bruit sourd retenti, le bruit d’un pied de biche fracassant le parquet, puis rien, juste un rire fou, un rire de psychopathe...

/FLASH BACK - FIN/

--------------------------------------

Je ne suis pas humaine, j’ai étais créer de toutes pièces par un homme, un homme attentionné qui mettait tout son cœur dans la création de ses poupées, de ces petits êtres fait pour être utilisés par des enfants, j’étais l’une d’entre elle, un de ses êtres figés sur une étagère, attendant patiemment que quelqu’un viennent les acheter. Moi, j’étais sa chouchoute, sa petite merveille qu’il ne vendrait jamais, la poupée qu’il chérissait plus que tout au monde.

Il avait une fiancée, une belle jeune femme, une douce fleur à la santé fragile, une femme qui tomba rapidement malade, atteinte d’une maladie mortelle, la pauvre petite perdit la vie quelques temps après, et mon créateur, lui, avait perdu l’envie de vivre, du moins, il était devenu fou, cherchant un moyen de ressusciter sa bien aimée, malheureusement, tout ce qu’il réussi à faire...c’est créer un monstre...

J’ai, par un moyen inconnu, pris une forme humaine, l’apparence d’une gamine de 12 ans, apparemment, mon créateur avait utilisé une magie extrêmement puissante permettant de donner vie à des objets, pour tout avouer, j’étais heureuse, heureuse de voir que mon créateur m’avait choisi et pas une autre, mais en même temps, non...non car cette enflure, au lieu de s’occuper de moi n’a voulu que me détruire en abusant de moi, je ne me suis pas laissée faire, refusant qu’il me touche de cette manière, prise d’une rage folie, il a essayer de me tuer, en vain, j’ai riposter, et c’est moi qui l’ai tuer, pour pouvoir être libre à nouveau...

J’ai longtemps erré seule dans les rues pitoyables, remplies de gens peu fréquentables, pourrissant dans ses endroits nauséabondes où l’on ne peut faire confiance à personne.

--------------------------------------

C’était un jour de pluie, il ventait et l’orage était violemment, je m’étais recroquevillée dans un coin, pleurant en silence lorsqu’une petite fille aussi grande que moi s’était approché, me tendant la main, un sourire mauvais au coin des lèvres.

« Allons, petit être pitoyable, veux tu vivre une vie correcte ? Si oui, alors suis moi, je t’emmènes loin de cette misère....
- Qui êtes-vous ?
- Peut importe, ceci n’est pas important, allez, viens.... »

Je pris sa main, elle me cita huit groupes différents, me demandant lequel je choisirais, je n’eu pas besoin de réfléchir longtemps, un simple ‘Judgement’ suffit, puis ce fut le trou noir....

--------------------------------------

Cela va faire soixante ans, ça date maintenant, soixante ans que je tue encore et toujours pour assouvir mes pulsions, servant fidèlement Judgement et Lorina Moskva, enfin fidèlement, c’est a voir, ce ne sont que des jouets que j’exterminerais un jour ou l’autre, comme tout les autres....




ET TOI ?

    TON SURNOM : Tsuki
    ÂGE : 14 ans
    COMMENT TU NOUS A TROUVÉ : Comme ça...
    POURQUOI ÊTRE VENU : Parce que...
    TU AS UN COMMENTAIRE ? : Ah ah ♥
    TU AS TROUVÉ LE CODE, HEIN ? : Auto-validée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le cycle des fleurs est infini....contrairement à toi... [100 %]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fleurs de Bach
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» [Cuphea ignea] plante à fleurs tubulaires
» Fleurs de Bach : la blibliothèque
» Choc' Fleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jinsei Game :: Présentation des Pions :: Registre des Habitants :: Fiches Validées-