Que fait Dieu lorsqu’il s’ennuie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Allez, j'te paye la tournée ! - 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Iku R. Inoue
avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 21/12/2011

Informations importantes
Race:
Clan : Wrath
Grade : Membre

MessageSujet: Allez, j'te paye la tournée ! - 100 % Mer 21 Déc - 0:05

IKU R. INOUE

‘ Allez, je paye la tournée !‘



IDENTITY

    NOM : Inoue
    PRÉNOM : Iku (R. pour Rika)
    ÂGE : Se rapproche des 600 ans
    NATIONALITÉ : Japonaise
    RACE : Oni
    GROUPE : Wrath, mais peu basculer chez les neutres ou chez les Sloth
    GRADE : ...
    ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
    POUVOIR : Force surhumaine


Tu es comment ?


Iku ? Bah déjà, elle est bonne, la moitié des types fréquentant la taverne le disent, et ils n’ont pas tord après tout, une carrure imposante, certes, mais Iku a son charme à elle, malgré le fait qu’elle soit une Oni, et donc, qu’elle ai une corne rouge au beau milieu de son front ne change pas grand-chose, on s’en fiche un peu, le reste est beaucoup plus important, comme sa touffe blonde allant vers le roux qui lui sert de cheveux, ils doivent être pleins de nœuds vu comment elle y fait attention, c’est ironique bien sûr, Iku ne fait absolument pas attention à sa chevelure, mais ça ne l’empêche pas d’être douce au touché, enfin, je suppose...
Ses yeux rieurs d’un rouge flamboyant, ses joues souvent rougies par l’alcool, ses lèvres pulpeuses, rien qu’au visage, nous les hommes, on est déjà entrain de fondre, et le reste est encore mieux, du haut de son un mètre quatre vingt dix, elle effraye quelques hommes, c’est son petit défaut, quel homme voudrait d’une femme faisant une tête de plus que lui ? Mais bon, on lui pardonne vu qu’elle la compense sa taille, Iku a les formes là où il faut, bien trop de formes d’ailleurs, si tu voyais sa poitrine, j’te jure, elle ferais rougir toutes les femmes faisant parti des Lust, pourtant elles, se sont des bombes, mais Iku, je suis sûre qu’elle les bat toutes. Et même le reste, c’est pas un corps de petite fille, non non, une sportive, une pure et dure, pour sa taille, c’est juste parfait.

Niveau style vestimentaire, oh bah rien de bien spécial, elle est souvent vêtue d’une tenue simple, un haut blanc avec des lanières rouges et une longue jupe bleue et rouges, chaussant une paire de guettas, le seul ruc qui choque, ce sont ses chaînes accrochées autour de ses poignets et de ses chevilles, mais bon, on s’y fait vite. Le reste du temps, c’est soit un yukata marron, soit un élégant kimono bleu aux motifs violets, enfin, la contempler, ça devrait devenir un loisir...



I'm a Devil


« Allez, fais pas la gueule parce que je paye la tournée, souris plutôt ! »

Iku, c’est ça, comme ça, avec sa carrure imposante, elle fait presque peur, mais c’est juste un bon gros bout de chamalot, quoi, tu ne la connais pas ? Bon bon, je vais tout reprendre du début alors....
Iku tu vois, lorsque tu la vois de loin, tu te dis que c’est juste une pauvre clocharde complètement bourrée, célibataire et qui ne sait pas quoi faire de sa vie, on le croyait tous la première fois, lorsqu’on la vue débarqué dans la taverne, une coupelle de saké à la main, déjà fraîche, un œil au beurre noir, on s’étaient tous foutus de sa gueule quand elle s’était loupée un siège, se rétamant par terre pour se relever comme si de rien n’était, oui, au début, Iku c’est plutôt quelqu’un d’idiot qui est complètement paumée, mais une fois que tu la connais, ton avis sur elle change complètement...

« Eh toi, ouais toi, le dragueur de merde, tu fais trop de bruit, alors ta gueule... »

Ouais, elle est franche....très franche, Iku n’y va pas par quatre chemin, si quelqu’un l’emmerde, elle n’hésitera pas à lui faire comprendre, qu’il soit haut gradé, boss, briguant, elle lui remettra les idées en place, au début, ce ne sont que des mots, mais elle s’emporte vite et vu la ‘gueule’ qu’elle a, ça part très vite en combat de rue. Car oui, Iku est impulsive, puis elle peut se permettre de se battre, elle est faite pour le combat cette nana, pas pour rester à rester au foyer pour faire la vaisselle.

Cette femme, c’est une grande buveuse, ohh oui, elle est toujours accompagnée d’une voir de deux bouteilles de saké, une coupelle rouge en permanence à la main, même en combat, c’est elle qui permet à la taverne de vivre vu que les trois quart de l’argent qui rentre est versé par Iku, vraiment, celle là, on ne peux pas la faire changer...

Mais contrairement aux autres Wrath, Iku, elle, ne démembre pas ou n’arrache pas les organes de quelqu’un, non, elle fait sa propre et elle n’a pas cette folie meurtrière qui envie le reste des membres, du moins, elle la contrôle et elle ne fait jamais surfasse, lorsqu’elle se bat, c’est uniquement par intérêt...

Une chose est sûre, Iku, c’est une comique, c’est toujours la première à mettre l’ambiance dans la taverne, même lorsqu’il y a un silence de mort, dès qu’elle arrive, l’ambiance est au rendez-vous, elle a une grande gueule de ce côté-là, et ça dérange pas, puis en plus, Iku est extrêmement possessive, si elle te prends sous son aile, soit sûr qu’il ne t’arrivera rien, elle te protégera et ce, au péril de sa vie. Après personnellement, je ne la connais que par la taverne, mais elle est plutôt solitaire, parcourant ce monde seule, ou alors avec un disciple pour lui enseigner ses techniques.




Your Story


« Il est tard Iku, tu devrais rentrer chez toi ou prendre une chambre à l’auberge... » Dit un le patron de la taverne en essuyant quelques verres, les rangeant à leurs place initiale.
- Ferme là et sers-moi un autre verre... » Rétorqua la dite Iku, la tête contre le contoir du bar.

Le patron soupira, servant un nouveau verre d’alcool à la jeune femme, cela faisait quelques jours qu’elle restait tard le soir, normalement, même si elle restai tard, c’était un véritable moulin à parole, racontant ses aventures à travers le monde, là, on aurait dit une toute autre personne, elle ne parlant pas, se contentant de lever la tête uniquement pour boire le contenu d’un verre cul sec, elle n’était vraiment pas dans son état normal et ça, il l’avait remarqué depuis un moment.

« Écoute, je ne sais pas ce qui t'arrive, mais ça ne te ressemble pas d’être déprimée comme ça, toi qui es tellement joyeuse normalement, il s’est passé quelque chose ? Je sais pas moi, une histoire de cœur ou autre ?
- Une histoire de cœur ? Me fais pas rire, tu sais très bien que les hommes me veulent uniquement pour le sexe, et puis de toute façon, je suis née seule et je mourrais seule, c’est le cycle de la vie... Fit-elle en soupirant. En attendant, je vais y aller, j’ai un bout de chemin à faire, je te rembourserais ça demain, j’ai plus une tune pour payer..
- T’en fais pas pour ça, j’te fais ça gratuit Iku, prends ça comme un geste amical, t’es ma meilleure cliente après tout, sans toi, je ferais faillite. Ria le patron sans lâcher la jeune femme des yeux.
- Allez arrête crétin, on dirait que je suis qu’une pauvre alcoolique sans raison de vivre.
Rétorqua Iku, le saluant d’un geste de la main avant de sortir de la taverne. »

Non, ce n’était pas une histoire de cœur, loin de là, c’était beaucoup plus compliqué, et Iku le savait bien, mais le dévoilé aux autres était bien trop compliqué, c’était une histoire personnelle qu’elle se devait de garder seule, son petit secret, ni plus ni moins.

Elle sorti de ses pensés, sourit légèrement pour se diriger vers le lac, cet endroit, c’était peu être le plus reposant pour elle, certes, les fées sont souvent agaçantes avec leurs farces, mais elles ont une grande joie de vivre, s’y reposer ou même se chamailler avec ces petits êtres est une vraie partie de plaisir, comme ça, on dirait que la jeune femme poursuit sa petite vie tranquille, sans combats ni haine, mais une chose est venue chamboulée tout cela, une petite chose infinie qui l’a pourtant, tellement chamboulée...

/Flash Back/


Cette histoire se passe environ 5 siècles avant, la jeune femme, ou plutôt, la jeune fille à l’époque n’était âgée que de 10 ans, elle vivait tranquillement en compagnie de ses parents et du reste de sa famille, sa mère travaillait dans un bar et son père était un samouraï travaillant au service de l’empereur, jusque là, rien d’anormale me direz vous, la petite était une des favorites de l’Empereur lorsqu’elle accompagnait son père, elle s’entendait d’ailleurs très bien avec sa fille nommée Tenshi qui est rapidement devenue sa meilleure amie, jusque là, la petit Iku et la fille de l’Empereur s’était vite liées et elles commencèrent rapidement à fuir du manoir pour sortir dans les jardins, puis dans le village et sur les routes. C’est un jour qu’elle compris, écoutant aux portes, elle entendit une conversation entre son père, l’Empereur et sa fille, le chef de ce village avait l’être extrêmement énervé, hurlant contre sa fille, en pleures.

« Nakatsuka ! Je t’avais pourtant dit que ce monstre emmènerait ma fille dans ses histoires ! Ce cobaye ne nous sert plus à rien !
- Écoutez Maître, je vous jure que cette petite est encore inoffensive !
- Elle n’est pas humaine ! Tuez là le plus vite possible !
- Cela va faire sept ans que ma femme et moi nous occupons d’elle comme notre propre enfant, sept ans que vous vivons heureux avec elle, et vous, vous voulez nous l’enlever juste parce que votre fille est partie avec elle ?
- Un jour où l’autre, elle vous massacrera, les Yôkai ne sont pas fais pour vivre en compagnie des humains ! »

Plus l’empereur hurlait, plus les pleurs de sa fille redoublaient, plus les protestations du samouraïs étaient violentes, Iku poussa sa lourde porte et se mit à hurler, faisant cesser tout autre bruit dans la salle.
« C’est quoi ces histoires Papa ? Comment ça je ne suis pas humaine ? Explique-moi !
- Iku...je.... »

Son père baissa la tête, s’inclinant devant l’empereur pour sortir en prenant sa fille par la main, silencieux. C’est une fois dehors, à l’écart des regards qu’il s’accroupit devant sa fille, lui prenant les mains, un sourire peiné au visage.

« Écoute moi bien ma Chérie, je suis désolé de t’avoir cacher ça pendant toutes ses années, mais tu n’es pas vraiment notre bébé, notre vraie petite fille est morte à la naissance et ma femme n’était pas en mesure de renouveler ça, un jour, l’Empereur m’appela, me faisant part à un projet, il avait retrouvé un petit bébé qui avait était pris aux mains d’Oni, des esprits maléfiques que tous les humains redoutent à cause de leurs pouvoirs, ils sont comme nous, sauf qu’ils ont une ou deux cornes sur la tête, sous ses ordres, j’ai était forcé de t’adopter, au début, nous avions du mal mais à force, nous nous sommes habitués à toi et à ton sale caractère, mais maintenant, c’est fini, vraiment Iku, je t’ai toujours pris pour ma véritable fille, je t’aime et je voulais te dire ça le plus tard possible, mais visiblement, le destin à voulu que tu le saches maintenant...Je suis vraiment désolé Iku...
- C’est donc ça...je vois...Tss, quel enfoiré cet Empereur, vouloir me buter juste parce que je suis la meilleure amie de sa fille, faut qu’il aille se soigner....Enfin, merci beaucoup Papa, je comprends mieux... Souria Iku. Je vais donc partir, je ne veux pas mourir jeune, je vais donc partir à l’aventure, toi, tu verras croire que tu as brûlé mon corps, comme ça, tu n’auras pas de lourd fardeau à porter sur tes épaules...
- Iku....je suis fier de toi.... Dit-il, la serrant dans ses bras. »

Ils restèrent comme ça un petit moment, serraient l’un contre l’autre, silencieux.
Iku lâchai un soupir, se détachant lentement de l’étreinte de son père, un sourire aux lèvres.

« Bon, je vais y aller, plus vite je m’en irais, mieux ça sera....S’il te plaît, dit à Maman que je suis partie uniquement lorsque je serais loin, dans une semaine, sinon, elle essayera de me ramener à la maison, et je ne veux pas.... »

Elle s’éloigna de son père, partant en courant en direction de leur maison, elle n’avait plus longtemps avant de partir définitivement de cet endroit. Une fois arrivée à destination, elle s’enferma dans sa chambre, attrapant quelques vêtements chauds, de l’argent et sorti de nouveau, rapidement, ce fut une voix familière qui attira son attention.

« Iku, où es-ce que tu vas comme ça toute seule ? Demanda une petite voix féminine, essoufflée.
- Hein ? Tenshi ? Mais quesque tu fais là ? Si ton père apprends que tu es venue ici, il va te massacré !
- M’en fout ! Je...Je refuse de te laisser partir toute seule dans la nature, j’en ai marre de vivre enfermée dans un manoir tout pourri, je veux partir en quête de sensations fortes, lorsque je suis avec toi, tout va super bien, parce que toi, tu t’en fous de ce que je suis, et c’est ça que je veux, qu’on me prenne comme une fille normale !
- Ten...Tenshi.... »


En effet, la fille de l’Empereur était vêtue d’un haut bien trop grand pour elle et d’un pantalon tout déchire, mais une chose frappa la jeune Oni, ses cheveux, ses longs cheveux soyeux n’étaient plus, la plus jeune les avaient coupés au carré, lui donnant un air de garçon manqué. Iku soupira et lui tendit la main, un sourire aux lèvres.

« Allez magne toi alors, faut qu’on se tire le plus vite possible...
- Oui ! »
C’est ainsi que les deux jeunes fillettes partirent toutes les deux, où deux classes sociales différentes s’entraident pour survivre, et ce qu’elles ne savent pas encore, ce sont les épreuves qui les attendent.

Les années passèrent, cinq ans bien exactement, c’est à ce moment que les ‘attributs’ d’Oni d’Iku se sont révélés, effectivement, un beau matin, alors qu’elles dormaient une nouvelle fois à la belle étoile, la plus vielle se réveilla, une corne d’une dizaine de centimètre lui avait poussé sur le front, ce qui lui arracha d’ailleurs un hurlement de surprise, en même temps, ce n’est pas courant de se réveiller avec une corne sur la tête, Tenshi, elle, trouvait ça plutôt classe au fond et que cela apportait un certain charme à la jeune femme, même malgré ça, malgré le fait qu’il y ai une amitié entre humain et oni, leur aventure se déroulait bien, quelques accrochages avec diverses personnes ou gardes de l’empereur qu’elles arrivaient à semer facilement, une histoire toute rose qui aura durée en tout, huit longues années, entre fous rires, courses poursuites, elles étaient devenues de plus en plus indépendantes, cherchant les sensations fortes, leurs amitiés était de plus en plus forte, jusqu’à devenir plus que de simples sentiments amicaux, bien plus que ça, un amour interdit, un amour entre deux femmes, un amour réciproque qui n’aurait jamais du se savoir...

Tenshi se lança en première, avouant ses sentiments pour la plus vielle qui ne put s’empêcher de rougir comme une tomate, avant d’avouer, à son tour en affichant un sourire nias, gênée, elles s’étaient toutes les deux séparés d’un poids lourd et pouvaient vivre librement, s’aimant sans être mal vu par les autres, un amour qui pourtant, restera interdit jusqu’à la fin...

Comme à leur habitude, elles parcouraient les villes, marchant sans but précis, marchant sans savoir où aller, mais marcher, rencontrer des gens, découvrir des paysages, elles ne voulaient rien d’autre, vivre leurs vies sur les routes sans domicile fixe, vivre à en mourir, malheureusement, la mort les guettées de trop près et ce petit paradis devait bien s’arrêter un jour ou l’autre...

Une embuscade, elles n’ont rien pu faire, elles étaient au beau milieu d’un chemin, mais elles se sont faites avoir, prises par surprise, l’ordre qui avaient était donné aux mercenaires chargés de les retrouver était « Tuer ma fille, Mikawa Tenshi, ainsi que sa compagne, Nakatsuka Iku » et ils ne leurs fallurent pas longtemps, une balle, une seule balle lui arracha la vie, une balle dans le front, prise d’un coup de folie, et s’étant entraîné durement depuis son départ, elle les massacra tous à main nues, c’est à ce moment que son pouvoir fit éruption, une force surhumaine, mais elle ne se fit pas prier, elle attrapa le corps sans vie de sa bien aimée et partie dans la forêt le plus rapidement possible à l’abri des regards, en vain, Iku ne voulait s’y résoudre, elle ne voulait pas perdre un être cher, la seule chose qui la retenais en vie dans ce bas monde, l’Empereur était au courant, il avait du abattre son père et sa mère par la même occasion, elle restai là, suppliant à son amie de lui répondre, pleurant toutes les larmes de son corps, elle était anéantie, effondrée, incapable de faire un pas...

Un être, un petit être apparu derrière elle, faisant cliquer en eux les cristaux attachés à ses ailes, un sourire peiné –faux, bien sûr- aux lèvres.

« Pauvre petite, mourir si jeune, elle devait avoir quoi....muhh...
- Elle avait quatorze ans... Coupa Iku, dévisageant l’être apparu d’un œil mauvais.
- Oh oh, ne me dévisage pas comme ça, Nakatsuka Iku, je ne te veux aucun mal, je sais très comment tu pourrais réagir, mais ne tentes rien contre moi s’il te plaît....On ne dirait pas comme ça, mais je suis très très forte ! Ria la petit fillette blonde.
- Quesque tu nous veux ? Démon ?!
- Démon ?
- Ouais, rien qu’à ta gueule, on voit que tu n’es pas humaine...
- Toi non plus je te ferais dire, tu es un démon, les Oni sont des êtres maléfiques, on te l’a pourtant dit, il y a neuf ans...lorsque tu es partie de chez toi... »

Un bruit sourd retendit dans la forêt, un arbre s’écroula au sol, Iku s’était révélé comme une furie et avait foncé sur l’enfant, frappant de toutes forces l’arbre derrière la plus petite qui applaudit.

« Bravo, je suis impressionnée Iku, je n’aurais jamais cru que ta force était aussi grande malgré ton jeune âge, tu es une véritable prodige ma parole...
- Qui es-tu ?
- Hein ?
- Qui es-tu ? Hurla une nouvelle fois l’Oni, dévisageant toujours le petit être en face d’elle.
- Je me présente, Nightmare, une des disciples de Dieu de Jinsei Game. S’exclama t-elle. »

Elle lui tendit la main, un sourire innocent aux lèvres, commençant une longue tirade.

« Toi, tu seras comme la petite Wrath, Tu fonces dans le tas, tu n’as rien dans la tête mais tu compenses ça par ta force. Tu as du mal à te contrôler et il t’arrive souvent de sauter sur quelqu’un pour le démembrer, et ce, sans t’en rendre compte. Tu es le plus sadique de tous et tu t’entends drôlement bien avec Nightmare. Tu es une véritable tête de mule et lorsque tu as quelque chose en tête, il est impossible de te la sortir, toujours prêt à faire des conneries, fauteurs de troubles, tu es un grand farceur. Contrairement à d’autres, tu connais le mot ‘amis’ et ‘joie’ et jouer avec tes compères est une de tes sources de vie, tu ne tiens pas longtemps dans la froideur de la solitude.
- Euhh...Night je sais pas quoi, je veux pas paraître impolie, mais je comprends à ce que tu racontes, c’est quoi Jinsei truc et c’est qui c’te Wrath ? Puis je m’en tape, je veux juste récupérer Tenshi, c’est la seule personne qui me fais vivre !
- Alors qu’il en soit ainsi. Ria Nightmare, attrapant Iku par le poignet et Tenshi par le cou. Je vous emmène avec moi, vous verrez toutes les deux, vous me remercierez plus tard.... »

Ce fut le blanc total, Iku ne se souvent de rien, elle avait du perdre connaissance, lorsqu’elle s’était réveillée, elle était dans une auberge, la patronne à ses côtés, elle était seule, Tenshi et Nightmare avaient disparues dans la nature, elle se retrouvait seule, à nouveau. C’est après un bref échange avec l’aubergiste qu’elle partie, il était encore tôt et ce nouveau monde était assez vaste et il lui fallait le visiter pour s’y faire, elle reviendrait prendre une place à l’auberge plus tard, mais pour le moment, elle se remémorait les paroles de Nightmare, ‘Tu seras comme la petite Wrath’ qui était-elle ? Et comment la trouver ?
Il ne lui fallut pas longtemps, les yeux levaient vers le ciel, elle bouscula un homme, une carrure imposante, tout comme elle, elle s’excusa et en profita pour lui demander des renseignements sur cette Wrath et le jeune homme changea du tout pour tout, il faisait parti de ce ‘clan’ et il lui expliqua les ‘règles du Jeu’, -ce qui laissa d’ailleurs Iku perplexe- et c’est après lui avoir conseiller de rejoindre les Wrath avec sa carrure imposante qu’elle accepta de rejoindre ce clan.

Le reste de son histoire est sans importance...du moins....c’est ce qu’elle affirme....

/FLASH BACK – FIN/

Aujourd’hui, cela va faire cinq siècles environ qu’elle vit sans sa bien aimée, elle lui a confectionné une petite tombe –sans importance pourrez-vous dire- venant lui raconter ses exploits chaque jour, espérant chaque jour désespérément le retour de sa bien aimée...

(Le pourquoi du comment elle a changé de nom est inconnue)



ET TOI ?

    TON SURNOM : Tsuki
    ÂGE : 14 ans
    COMMENT TU NOUS A TROUVÉ : Fondatrice ♥
    POURQUOI ÊTRE VENU : Fondatrice ♥
    TU AS UN COMMENTAIRE ? : Double Compte d'Enma
    TU AS TROUVÉ LE CODE, HEIN ? : Autovalidée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Allez, j'te paye la tournée ! - 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» allez!!!!!!!!venez!!!
» allez les boeufs,heu les bleus!!
» Tournée générale
» Neige, grève, maladies....quelles parties du programme allez-vous passer à la trappe?
» Allez voir une personne en fin de vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jinsei Game :: Présentation des Pions :: Registre des Habitants :: Fiches Validées-